ITW – Pumarosa

sorti des tuyaux le 19 mai 2017


Un chant incantatoire, un saxophone en folie et 7 minutes 30 de pure extasie… il faut avouer que Pumarosa avait frappé fort en 2015 avec Priestess, premier single et premier coup de foudre pour le quintette britannique. Mené au chant par la charismatique Isabel Munoz-Newsome, Pumarosa dévoile aujourd’hui The Witch chez Caroline Records, 10 titres intenses et majestueux à l’instar de Red, Barefoot ou Honey. 

Quelques heures avant leur passage au Pop-Up du Label fin avril, j’ai pu m’entretenir avec Nicholas et Isabel, les deux membres fondateurs du groupe.

🎶Priestess🎶 – @pumarosamusic live at @popupdulabel #pumarosa #live #thewitch #paris

Une publication partagée par Sophie (@sophiemazar) le

Click here for the English version.

 

Pumarosa n’a pas toujours été un quintette, pouvez-vous revenir sur les différentes étapes qui ont mené à la création du groupe ?

Isabel : Tout a commencé il y a un bon moment avec Nicholas et moi, à l’époque nous avions juste une guitare, une batterie et du chant donc c’était quelque chose d’assez sommaire mais mignon. Il fallait que ce soit mignon vu que nous n’étions que deux ! Puis nous avons rencontré Henry qui joue de la basse et Tomoya nous a rejoints pour gérer toute la partie électro et les claviers. Jamie, notre guitariste, est le dernier arrivé. Tout s’est fait en à peu près deux ans.

Nicholas : Oui, pas mal de choses ont évolué au fil du temps. A un moment je jouais de la basse, je pensais que je m’en sortirais bien.

Et alors?

Nicholas : Pas vraiment, non! (rires)

Isabel : Tu as composé de bonnes lignes de basse!

Nicholas : Oui mais tout le monde veut jouer de la basse, c’est un truc de mecs donc j’ai vécu mon petit fantasme et je suis retourné à la batterie.

Isabel : C’est vrai! Beaucoup de mecs veulent être bassistes !

Nicholas : C’est l’aspect imposant et magistral de l’instrument mais comme on avait besoin d’un batteur j’ai pensé que je serais plus utile derrière une batterie, d’autant plus que c’est ma formation initiale.

Isabel : Le groupe s’est formé par la biais d’amitié ou d’amis d’amis. Nous n’avons jamais pose d’annonces sauf lorsque nous cherchions un claviériste et ça ne s’est pas bien passé ! (rires)

Pumarosa 03 par C�dric OBERLIN

 

Votre premier album, The Witch, sortira en mai et chaque titre est diffèrent. N’aviez-vous pas peur qu’un manque de cohésion vous soit reproché ?

Nicholas : Je m’inquiétais en effet un peu du son global de l’album car nous venons d’horizons divers mais c’est une inquiétude qui s’est dissipée lorsque nous avons commencé à enregistrer l’album. L’enregistrement nous a permis de réaliser qu’il y avait des similitudes et qu’il n’était pas nécessaire d’y accorder trop d’importance.

Isabel : A vrai dire, nous n’avons pas inclus dans l’album certaines chansons qui semblaient trop différentes. Certains morceaux étaient presque funky, ils étaient super bien mais ils n’allaient tout simplement pas avec le reste de l’album.

Nicholas : On les a gardés pour un prochain album ! (rires)

 

Vous avez enregistré cet album avec le producteur Dan Carey et j’ai cru comprendre que les sessions étaient plutôt intenses !

Nicholas : Oui mais c’était également un vrai plaisir. C’est vrai qu’on commençait à 10h du mat pour d’un seul coup se rendre compte qu’il était déjà le soir et que nous n’avions pas encore mangé mais c’était vraiment génial et on avait juste envie de voir où tout cela allait nous mener. On enregistrait souvent tous ensemble dans la même pièce donc il n’y avait pas de pression. Une des spécialités de Dan était de nous dire que nous enregistrions seulement des tests pour s’échauffer donc on était hyper à l’aise alors qu’au final il était en train de tout enregistrer !

Isabel : Tout ce qu’on peut arriver à faire une journée est incroyable. C’était grisant alors que parfois il y avait des jours plus lents. J’étais souvent déçue que les prises vocales soient si rapides car j’adore enregistrer ma voix!

 

Cet album s’intitule The Witch et il faut avouer que vos chansons ont un aspect chamanique, quasi occulte.

Isabel : Notre place au sein de la société est assez banale. Aucune d’entre nous n’est religieux mais nous voulions explorer cette idée et toucher à cet aspect mystique à travers notre musique. Pas d’une manière fade et plate, mais sincère, enfin,  je l’espère !  (laughing)

 

Isabel, tu es souvent comparée à Kate Bush pour la théâtralité de ta voix. L’étrange Witch, l’incantatoire Priestress ou bien encore l’amoureuse de My Gruesome Loving Friend, toutes sont des personnages féminins forts mais laquelle est ta préférée ?

Isabel : Je pense que ce serait The Witch et cette idée que la femme, la féminité, ont été diabolisées depuis des siècles. Avoir ses règles, être enceinte… « Argh, c’est horrible!”… Toutes ces choses sont juste miraculeuses mais on les a rendus sales. Il en est de même avec le culte de la beauté et cette obligation de toujours être parfaite. J’adore les fringues, bien sûr, mais cette idée de devoir toujours être impeccable nous ronge l’esprit et les médias y sont pour beaucoup. Cela nous affaiblit et j’avais juste envie de reprendre un peu le pouvoir d’une certaine façon.

Nicholas : J’aime bien le personnage de My Gruesome Loving Friend car c’est une histoire d’amour mais d’un point de vue qui n’est romantique. C’est une ode à ce personnage féminin.

Isabel : Cette chanson fait référence à ma meilleure amie. Elle est géniale, tellement sauvage ! C’est une personne tellement entière et vivante qu’à côté d’elle j’ai l’air juste fade ! (rires)

Pumarosa 04 par C�dric OBERLIN

 

Vous accordez une importance particulière à l’identité visuelle du groupe, d’autant plus qu’Isabelle est elle-même une artiste visuelle. Pouvez-vous revenir sur cette idée et nous dire quelques mots sur votre collaboration avec Holly Hunter qui a réalisé les clips de Priestess et Dragonfly?

Nicholas : Nous avons beaucoup de chance car Isabel est en effet une artiste. Personnellement, ma sensibilité visuelle est assez étrange et s’il n’en avait tenu qu’à moi j’aurais utilisé un collage pour la pochette de l’album ! (rires)

Isabel : J’ai toujours été dans les arts visuels, la musique est arrivée bien plus tard. J’ai bien pris des cours de piano enfant mais je ne suis jamais dit que je serais musicienne un jour. Ou peut-être alors chanteuse mais cela restait de l’ordre du rêve. Holly Hunter n’est pas réalisatrice de clips à l’origine, elle réalise surtout des vidéos artistiques et c’est exactement ce que je voulais.

 

Vous avez déjà joué en France mais à chaque fois c’était dans le cadre d’une festival donc ce soir est votre premier véritable concert en France !

Nicholas : Oui, nous avons joué au Silencio aussi mais c’était minuscule ! On ne nous avait pas prévenu que c’était un concert privé… « Pourquoi il n’y a que deux personnes en train de boire des cocktails ??! » (rires)

 

Je vous propose de terminer cette interview par un jeu. Je vais vous donner des débuts de paroles de chansons connues et vous les compléterez avec vos propres mots.

All I want for Christmas is … a snow leopard. (Isabel)Tout ce que je veux pour Noël c’est… une panthère des neiges.

When I find myself in times of trouble … I look at the window and shed tears. (Nicholas) Quand je suis dans une mauvaise passe… je regarde par la fenêtre et je pleure.

If you wanna be my lover you gotta … be really hot! (Isabel)Si tu veux sortir avec moi tu dois … être canon !

But we are living in a material world and I am … a material man. (Nicholas) Mais nous vivons dans un monde matérialiste et je suis … un homme matérialiste.

I can’t live if living is without … salad (Isabel) Je ne peux pas vivre sans … salade.

I see no changes. Wake up in the morning and I ask myself… “Where am I today?” (Isabel)Je ne vois aucun changement. Je me réveille le matin et me demande … « Où suis-je aujourd’hui ? »

You gotta fight for your right to … shuffle! (Nicholas) Tu dois te battre pour ton droit à … traîner les pieds.

pumarosa_1

Mes remerciements à Isabel et Nicholas de Pumarosa, à Lisa du label Caroline Records ainsi qu’à Cédric Oberlin pour ses photos live. 

Connasse musicale