Perfume Genius – No Shape

sorti des tuyaux le 4 mai 2017


Voilà plus de 7 ans que Mike Hadreas aka Perfume Genius fait vibrer mon petit cœur. Un amour inconditionnel né en 2010 avec Learning, premier album de l’Américain et premières larmes versées pour sa sensibilité à fleur de peau et sa timidité attachante. Deux ans plus tard, c’est avec Put Your Back N2 It que l’artiste décoche une second flèche… Hood, Take Me Home et en particulier Dark Parts, l’artiste étoffe ses productions mais l’émotion reste intacte.

 

Il aura fallu attendre 2014 et Too Bright pour que le bien nommé Perfume Genius s’émancipe un tant soit peu de cet univers délicat et dévoile un aspect nettement plus affirmé de son parfum de génie.

 

Il faut croire que Mike Hadreas a pris goût à cette nouvelle dynamique puisque c’est avec le Kate Bushesque Slip Away que l’artiste originaire de la banlieue de Seattle a annoncé son retour et la sortie de son quatrième album chez le label Beggars, No Shape.

 

A l’instar du clip The Houds of Love, c’est vêtu de rouge que Mike Hadreas symbolise sa fuite vers une pop plus légère mais le message reste engagé «  They’ll never break the shape we take ».  « WE », c’est donc le couple que forme l’Américain avec Alan Wyffels, son compagnon et collaborateur des débuts sans lequel le projet Perfume Genius n’aurait probablement jamais vu le jour et auquel il dédie d’ailleurs la dernière chanson de ce nouvel album, Alan.

IMG_1613

 

Après avoir collaboré avec John Parish (PJ Harvey) et Adrian Utley (Portishead), Perfume Genius s’est adjoint les services d’une autre pointure en la personne de Blake Mills (Dawes, Alabam Shakes) pour exprimer une sérénité retrouvée mais parfois encore difficile à maintenir dans un monde où l’homosexualité semble encore malheureusement hors normes pour certains. Le Perfume Genius torturé ou révolté n’est plus, place à l’amoureux confiant qui, après avoir réussi à trouver un équilibre et une certaine assurance, s’apprête à explorer de nouveaux horizons parfois bien éloignés de son éternel piano.

Si Slip Away et Wreath possèdent une énergie définitivement pop, Just Like Love nous présente un Mike Hadreas mi-crooner, mi-sirène et des cordes toutes aussi séduisantes. Des cordes que l’on retrouve d’ailleurs dans l’impressionnant Choir où un violon hypnotique se mêle à un chant quasi angélique tandis que l’artiste exprime une angoisse que l’on pensait pourtant oubliée « I can’t dream / Something keeps me locked ».

Déjà en 2014, Perfume Genius m’avait confié en interview son admiration pour le travail de Weyes Blood, il n’est donc pas étonnant de retrouver la Californienne à la voix majestueuse en duo sur Sides dont la douceur du double chant s’oppose à la langueur lancinante des guitares. Une collaboration qui se poursuit d’ailleurs sur le délicat Braid.

Enfin, Die 4 You et sa sensualité r’n’b digne des plus belles heures de Sade sont incontestablement mon coup de cœur de ce nouvel album.

A noter, Perfume Genius se produira sur Paris le dimanche 11 juin dans le cadre du festival We Love Green. 

Connasse musicale