Sea, love and sun font bon Ménage (à Trois)

sorti des tuyaux le 5 avril 2017


Crème solaire : Check!

Paire de Ray-Ban : Check !

Premier album de Ménage à Trois : Check !

Et oui, la connasse que je suis est en vacances et la bande son de ma dolce vita dans mon sud natal est toute trouvée puisque le trio mancunien Ménage à Trois dévoile ce vendredi Australia Part III, son premier album chez Cracki Records.

17342918_641120749410335_157200923224935404_n

Un album composé entre Manchester et la Normandie tout en rêvant d’Australie mais qui aura tout autant de sens dans mon cocon bandolais que dans les rues parisiennes si la météo reste aussi clémente.

Découverts en 2015, Jonathan Flanders, Joseph Manning et Craig Langton se sont enfin décidés à dévoiler Australia Part III, digne aboutissement des EP Part I & II qui nous avaient déjà immergés dans leur univers romantico-océanique.

 

Toujours aussi influencés par la mer et la chaleur estivale, Ménage à Trois nous propose avec ce premier album 10 vagues délicates soufflées par la voix douce de Jonathan Flanders. Conscient qu’une électrocution est bien trop vite arrivée, c’est avec le quasi instrumental Can’t Fight The Sunlight que le trio nous propose de nous préparer à cette variation de température. Une baignade progressive qui se poursuit d’ailleurs avec All Night Long, petit bijou délicieusement cheesy et ParisOh Paris….

 

Se baigner seul n’étant jamais trop recommandé, South Seas prend le relais pour une invitation à un bain (de minuit) nettement plus sexy et groovy…

 

Te voilà donc parti en croisière et paf, une flûte de pan ! Improbable, me diras-tu ? Oui et non, à partir au large on peut vire dériver ! Direction donc le bout du monde, to South America avec le nostalgique Homecoming.

 

A peine le temps d’un dernier plongeon en eaux tropicales, Hey et d’une dernière longueur à la vitesse crescendo, Dream Time, qu’il est déjà l’heure de sortir se sécher et rêvasser au son de Water Memory et de Kangaroo, sublime reprise des Américains de Big Star mais également immortalisée par Jeff Buckley et This Mortal Coil en 1984.

17492861_641121159410294_2335006198403727232_o

Connasse musicale